+10% d'augmentation sur votre facture d'électricité dès février. Agissez dès maintenant sur votre facture.

Grêle et panneaux solaires : y a-t-il un risque ?

Publié le 08 septembre 2022

grêle et panneaux solaires

Grêle et panneaux solaires : font-ils bon ménage ? Dans la majorité des cas, la grêle ne représente pas un danger pour les panneaux solaires. Le risque de casse est minime, mais il n’est pas inexistant. En effet, avec le changement climatique, les aléas climatiques, et particulièrement les tempêtes de gros grêlons sont de plus en plus présentes.

 

Les panneaux solaires sont conçus pour résister à la grêle

 

Les panneaux solaires photovoltaïques sont conçus pour être exposés aux aléas climatiques extérieurs, et ce pendant plus de 20 ans.

➡️ Tout d’abord, ils sont composés de verre borosilicaté : c’est un matériel conçu pour résister aux impacts de la grêle, semblable au verre trempé. Ce type de verre est beaucoup moins sensible aux chocs thermiques que le verre classique.

De plus, l’installation solaire est composée d’une structure en aluminium (le panneau solaire est encapsulé dans un châssis en aluminium, de couches de verres, etc..). Ainsi que des couches encapsulées qui permettent d’absorber les chocs.

 

Des normes qui garantissent la résistance des panneaux solaires à la grêle

 

La Commission Électrotechnique Internationale (CEI) établit des normes internationales pour tous les équipements électriques et électroniques.

Une norme en particulier garantie la résistance des panneaux solaires polycristallins et monocristallins à la grêle la norme IEC 612115. Cette norme, témoin de la résistance d’un panneau solaire, est obligatoire pour que qu’il soit vendu en France. De plus, en tant que producteur d’énergie, vous bénéficiez de la prime à l’autoconsommation.

 

Que garantie la norme IEC 612115 ?

Cette norme garantit que les panneaux solaires soumis à celle-ci sont capables de résister à la chute d’un grêlon.

Dualsun, notre fournisseur, est constructeur de panneaux photovoltaïques. Leurs panneaux sont testés face à des grêlons de 7,5 cm pour 203 grammes, propulsés à 143 km/h.

 

En quoi consiste les test réalisés pour valider la norme IEC 612115 ?

Un canon à grêle projette des grêlons de 25mm à onze endroits différents. Ces grêlons d’environ 29 grammes atteignent une vitesse de 27,5 m/s et viennent percuter le verre du module. En somme, si le panneau résiste, il obtient la norme IEC 612115.

 

Grêle et panneau solaire : le risque 0 n’existe pas

 

Avec le réchauffement climatique des catastrophes naturelles comme des tempêtes de grêle sont assez rares mais envisageable. Ce type d’aléas climatiques peuvent être dommageables pour les personnes, les maisons, les bâtiments, les cultures agricoles et les véhicules, mais également les panneaux solaires.

 

 

➡️ En effet, dans le cas de conditions météorologiques très sévères, les panneaux solaires ont un risque de ne pas être épargnés. Mais cela reste tout de même minime. Tout dépend de la taille et de la puissance des grêlons. En effet, dans le cas où les grêlons dépassent 1,25 centimètre de diamètre, la casse du panneau solaire reste possible.

Effectivement, bien que les procédures de test garantissent que les panneaux solaires peuvent résister à la grêle, toutes les tempêtes de grêle ne sont pas conformes à ces spécifications.

Grêle et panneaux solaires : pourquoi est-ce qu’ils résisteraient moins ?

  • Selon l’âge
  • Ou la provenance (fabricant)

 

Certains panneaux sont moins résistants : attention au choix de fournisseur

 

La grêle est une intempérie de plus en plus courante. De ce fait, certains constructeurs de panneaux solaires effectuent des tests supplémentaires afin de garantir une meilleure résistance aux chocs.

➡️ Nous vous conseillons donc de regarder les caractéristiques de panneaux solaires avant d’effectuer l’installation.

Par exemple, les panneaux Dualsun Flash sont certifiée par le TÜV (certification qui garantit qu’un produit, un service ou une technique a passé un rigoureux contrôle de sécurité et est conforme aux régulations nationales, régionales et internationales). Ainsi, l’impact des conditions extrêmes sur les performances photovoltaïques est plus faible.

D’autre part, les panneaux solaires Aléo X et P sont certifiés en classe 4 pour la grêle. Cela signifie qu’ils garantissent une résistance aux impacts de grêlons pouvant aller jusqu’à 40 mm de diamètre

 

Grêle et panneau solaire : assurer ses panneaux pour éviter les risques

 

Même si ce n’est pas toujours obligatoire en tant que producteur d’énergie solaire, nous vous recommandons fortement de souscrire à une assurance pour votre installation photovoltaïque. Cela permet de la protéger d’éventuelles situation comme la chute de gros grêlons.

Effectivement, les panneaux solaires étant majoritairement posés sur la toiture d’une habitation, ils sont donc considérés comme des biens immobiliers et peuvent être couverts par votre assurance habitation.

Vous vous dites surement : mais quel intérêt puisque les panneaux photovoltaïques sont déjà couverts par la garantie du fabricant et de l’installateur ?

➡️ Et bien ces assurances ne couvrent pas la même chose. En l’occurrence, l’assurance décennale de l’installateur couvre les soucis d’installation : la grêle étant un aléa extérieur, n’est donc pas couvert par ce type d’assurance. Beaucoup ont découvert que la meilleure façon de protéger leur investissement solaire est de souscrire une assurance habitation.

 

Pour en savoir plus sur l’assurance des panneaux solaires, rendez-vous ici.

 

Mes panneaux solaires sont abîmés par la grêle : que faire ?

 

Si vous avez bien assuré votre installation solaire auprès de votre assurance habitation, la première chose à faire est de :

 

Déclarer le sinistre pour vos panneaux solaires à votre assurance habitation

 

Ainsi, vous serez indemnisé en cas de réparation et de remplacement des panneaux solaires endommagés par la grêle.

Attention : le montant remboursé dépend des franchises et est subjectif en fonction de l’assurance à laquelle vous avez souscrit.

Malheureusement, si vous n’avez pas assurer vos panneaux en amont, vous ne pouvez pas bénéficier de l’accompagnement financier de votre assurance.

 

Faire appel à un professionnel pour remplacer le panneau solaire cassé

 

Si vos panneaux solaires ont été endommagé par la grêle, nous vous conseillons de faire appel à un installateur qualifié RGE pour effectuer la dépose et la repose de nouveaux panneaux. N’hésitez pas à demander à votre assureur un contact direct avec un installateur qualifié.

 

Vous ne savez pas comment choisir votre installateur ? Découvrez 7 critères pour trouver l’entreprise qui vous accompagnera au mieux !

 

➡️ Il est primordial que vous vous focalisiez sur la qualité des panneaux solaires lors du choix de votre installation, et que vous sélectionniez ceux qui offrent le minimum de risque et d’assurance.

A découvrir également