BFM Business, Radio France, Le Progrès, Le Figaro TV, Les Echos parlent de Monabee !

Tarif réglementé de l'électricité pour les professionnels : les prix de référence du kWh pour les entreprises en 2024

Lena Meric

Publié le 10 avril 2024

tarif-reference-electricite-professionnels

Face à l’augmentation du prix de l’électricité continue depuis 2020, maîtriser les coûts énergétiques est devenu essentiel pour la pérennité des entreprises. Les entreprises, et collectivités cherchent à anticiper l'évolution des coûts énergétiques et à atténuer l'impact financier de l'augmentation du prix de l’électricité prévue en 2024.

Impact de la hausse des prix sur les entreprises, prix de référence du kWh, prix de l’électricité entreprise 2024, évolution tarifaire… Retrouvez dans cet article toutes les réponses à vos questions sur la gestion de l’électricité pour les entreprises. 

 

Sommaire : 

  • Prix de référence de l'électricité pour les PME et collectivités
  • Quelle est l’évolution du prix de l'électricité en 2024 pour les professionnels ?
  • Quel est l'impact de la hausse du prix de l'électricité pour les entreprises ?
  • Professionnels, les solutions pour faire face à la hausse des prix de l’électricité ?
  • Quelles sont les grilles tarifaires de l'électricité EDF ?
  • Professionnel : comment lire et comprendre sa facture d'électricité
  • Les aides de l’État dédiées aux entreprises pour faire face à la hausse des prix de l'électricité

Prix de référence de l'électricité pour les PME et collectivités

 

Prix de référence de l'électricité : qu’est-ce que c’est ?

 

Lorsqu'il s'agit de comprendre les coûts liés à l'électricité pour les entreprises en 2024, il est essentiel de se pencher sur les prix de référence établis par la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE).

Ces références de prix ont pour objectif principal d'aider les PME et les collectivités locales qui envisagent de souscrire ou de renouveler un contrat de fourniture électrique à garantir que les offres des fournisseurs sont compétitives. 

Les prix de références de l’électricité sont des repères essentiels pour anticiper les coûts énergétiques et prendre des décisions éclairées lors de la souscription ou du renouvellement des contrats.

L’intérêt des prix de références est de refléter la réalité des coûts d’approvisionnement en électricité. Tout en gardant un point de vue neutre, transparent et non discriminatoire. 

 

Quelle est la différence entre le tarif de référence et le tarif réglementé ? 

 

Il est crucial de faire la distinction entre le tarif de référence et le tarif réglementé de l'électricité. 

Le tarif de référence, tel que défini par la CRE, est une fourchette de prix qui apporte une vision globale. Les entreprises peuvent ainsi comparer les tarifs proposés par différents fournisseurs avec cette référence pour garantir des choix éclairés et économiquement avantageux.

 

Le tarif réglementé de l'électricité est un tarif fixé par les autorités publiques, en l'occurrence par l'État, pour encadrer les prix de vente de l'électricité. Cette réglementation vise à protéger les consommateurs, en particulier les entreprises, en garantissant des tarifs justes et équitables.

Les tarifs réglementés de l'électricité, bien qu'offrant une certaine stabilité, peuvent parfois ne pas refléter les évolutions récentes du marché. C'est là que le prix de référence entre en jeu, offrant aux entreprises une vision actualisée des coûts d'approvisionnement.

 

Pourquoi il y a-t-il des prix de références de l'électricité pour les professionnels ?

 

La volatilité des prix de gros de l'électricité crée un environnement financier instable pour les entreprises.

La Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) répond à cette problématique en publiant des fourchettes de prix de référence de l’électricité. Ces fourchettes capturent l'intervalle probable des offres pour les petites et moyennes entreprises au cours d'une semaine, aligné sur l'évolution des prix de gros.

 

« Ce prix sera une sorte de boussole. » - Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). 

Les prix de références jouent un rôle crucial. C’est un outil essentiel pour que les entreprises et les collectivités locales soient capables d’évaluer objectivement la compétitivité entre les différents fournisseurs d’électricité.

Cela sans compromettre leur budget énergétique, et risquer de se faire avoir. 

De plus, les prix de références de l’électricité encouragent une concurrence plus transparente entre les fournisseurs.

 

Quels sont les professionnels concernés par ces prix de référence ?

 

Tous les professionnels amenés à souscrire ou un renouveler un contrat de fourniture d’électricité sont concernés par les prix de références. 

Plus particulièrement les petites et moyennes entreprises (PME), les collectivités territoriales, et les acheteurs soumis au code de la commande publique (tels que les bailleurs sociaux).

Il est crucial pour ces professionnels de se tenir informés des évolutions tarifaires.

 

Quels sont les barèmes et prix de référence de l'électricité pour les professionnels en 2024 ?

 

Le prix de référence de l’électricité pour les professionnels est mis à jour chaque semaine (généralement le mardi), pour refléter au mieux les fluctuations du marché. Ils varient en fonction du tarif de l’option choisi (tarif option bleu, tarif option jaune, tarif option vert)

 

Pour un client type moyen le prix de référence en janvier 2024 est :

  • Tarif option bleu base : 170€/MWh
  • Tarif option bleu heures pleines / heures creuses : 145€/MWh
  • Tarif jaune : 134€/MWh
  • Tarif Vert A5 : 111€/MWh

Pour une entreprise saisonnière, le prix de référence diffère légèrement, reflétant une adaptation aux besoins fluctuants : 

  • Tarif option bleu base : 170€/MWh
  • Tarif option bleu heures pleines / heures creuses : 151€/MWh
  • Tarif jaune : 150€/MWh
  • Tarif Vert A5 : 120€/MWh

À noter que de façon générale, les prix de référence de l’électricité publiés par la CRE ont un caractère indicatif

Nous conseillons aux entreprises de négocier leurs tarifs avec les fournisseurs, tenant compte des spécificités de leur consommation et de leur situation contractuelle.

 

Les prix de référence de l’électricité intègrent des coûts plus élevés pendant les heures de pointe hivernales, incitant les consommateurs à adopter des pratiques de sobriété énergétique. Cette stratégie contribue à atténuer les pointes de consommation, favorisant ainsi une transition plus fluide lors des prochains hivers.

 

Comment sont calculés les prix de référence de l’électricité pour les professionnels par le CRE ?

 

Le calcul du prix de référence de l’électricité repose sur une formule précise qui prend en compte divers paramètres, tels que les coûts de production, les frais de transport, et les charges liées à la distribution.

Le prix de référence pour les professionnels se base sur les prix de gros de l’électricité

 

Par exemple, imaginez que le marché de l'électricité soit une vaste toile d'araignée, où chaque fil représente un coût spécifique. Le travail du CRE consiste à tisser une trame solide en prenant en compte tous ces fils, permettant ainsi d'établir des prix de référence justes et équitables pour les entreprises.

Quelle est l’évolution du prix de l'électricité en 2024 pour les professionnels ?

 

chat Hausse du prix de l'électricité à partir de février 2024

À partir du 1er février 2024, le prix de l’électricité augmente de 10% pour les installations avec un abonnement d’une puissance inférieure à 36 kVA.

Concrètement, cela concerne, les petites entreprises et les artisans, ainsi que les particuliers

Quelles sont les évolutions du prix de l'électricité́ pour les professionnels depuis 2022 ?

Depuis 2020, le tarif réglementé de l’électricité pour les professionnels a connu des évolutions significatives. Notamment des augmentations de tarifs et des adaptations gouvernementales visant à atténuer l'impact sur les entreprises.

En 2022 : une augmentation de 21% des prix de l’électricité pour les professionnels. Cela s’est traduit par 50% d’augmentation du montant de la facture d’électricité des 43% des entreprises interrogées par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris. 

En 2023 : une augmentation prévue de 84 % aurait dû aggraver la situation des professionnels. Cependant, des mesures gouvernementales, notamment un bouclier tarifaire, ont été mises en place pour contenir cette hausse.

Les fournisseurs alternatifs ont également émergé comme des acteurs clés dans ce contexte, offrant des solutions plus flexibles aux entreprises pour contrer les hausses de tarifs.

 

evolution-prix-mwh-electricite-professionnel

Quel est l'impact de la hausse du prix de l'électricité pour les entreprises ?

La montée constante des prix de l'énergie engendre une réalité économique de plus en plus difficile pour les entreprises. Les effets de l’augmentation du prix de l’électricité sont déjà palpables, avec des sociétés qui ont dû :

  • Fermer leurs portes, 
  • Réduire leur activité 
  • Ou faire face à des difficultés financières persistantes.

Un exemple frappant est celui d'une usine de zinc contrainte d'interrompre son activité en raison de problèmes récurrents pour régler ses factures d’électricité. 

 

Selon une étude récente menée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris auprès de 1 438 entreprises franciliennes :

  • 87 % d'entre elles estiment que leur rentabilité est négativement impactée par cette hausse. 
  • 28 % se considèrent en danger d'existence à court terme. 

Pour faire face à ces défis, 52 % des entreprises ont mis en œuvre des mesures drastiques, telles que des plans d'économies d'énergie (adoptés par 58 % d'entre elles), la réduction de la rémunération du dirigeant (48 %) et l'augmentation des prix de vente (44 %).

Source : cci paris - février 2023

 

L'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité pour les entreprises en 2024 nécessite une stratégie énergétique proactive pour garantir la pérennité des activités.

Professionnels, les solutions pour faire face à la hausse des prix de l’électricité ?

 

Installation de panneaux solaires photovoltaïques ; prix achat kWh photovoltaïque 2024

chat Guide à 0€ - Installer des panneaux solaires pour son entreprise.

Pour vous aider à faire le premier pas vers cette transition énergétique, Monabee vous a concocté un guide complet sur l'installation de panneaux solaires pour les entreprises : de A à Z.

 

Dans un contexte marqué par l'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité en 2024, il devient impératif pour les entreprises de rechercher des alternatives permettant de maîtriser leurs coûts énergétiques

Parmi les solutions les plus efficaces, l'installation de panneaux solaires photovoltaïques se positionne comme un choix judicieux.

 

L’autoconsommation solaire : une réponse aux tarifs réglementés

 

L’autoconsommation solaire c’est le fait de consommer l’énergie produite par les panneaux solaires. La part directement consommée et une part à ne pas acheter sur le réseau électrique. 

chat Le coût du MWh

Le coût du MWh sur le réseau électrique est estimé à 280€ en 2023.

Tandis que pour une installation photovoltaïque sur grandes toitures le coût moyen du MWh est estimé à 100€/MWh. Soit 180€ de moins.

Pour une installation photovoltaïque sur ombrière, le coût du MWh moyen est estimé à 110€/MWh en 2023 (> 500 kWc).

L’installation photovoltaïque en autoconsommation permet aux entreprises de produire leur propre électricité à moindre coût, réduisant ainsi leur dépendance aux tarifs réglementés de l'électricité.

 

La production d’électricité des panneaux solaires coïncide avec les heures de travail des entreprises, facilitant une consommation directe de l'énergie produite.

À la différence des particuliers dont les consommations électriques se concentrent souvent en soirée, les entreprises peuvent exploiter au mieux leur production solaire pendant la journée.

 

L'autoconsommation solaire constitue ainsi un bouclier tarifaire pour les entreprises, les rendant moins vulnérables aux fluctuations des tarifs réglementés de l'électricité.

Cette solution offre une double économie : d'une part, en réduisant les coûts énergétiques grâce à une production locale, et d'autre part, en garantissant une stabilité financière face aux hausses anticipées d'EDF en 2024.

 

L’installation de panneaux photovoltaïques pour les entreprises représente non seulement un choix responsable, mais aussi un levier essentiel pour améliorer la rentabilité et la compétitivité sur le long terme.

Quelles sont les grilles tarifaires de l'électricité EDF ?

 

Tarifs bleu EDF  

Le tarif bleu est l’option de tarif pour les petits consommateurs professionnels, avec une puissance de compteur inférieure ou égale à 36 kVA.

Les tarifs de l’option bleu, réglementés par les Pouvoirs Publics, offrent aux entreprises deux options tarifaires distinctes en fonction de leur utilisation quotidienne d'électricité :

  • L’option base : propose un prix du kWh uniforme tout au long de la journée. Elle offre une stabilité pour les entreprises nécessitant un approvisionnement énergétique homogène du matin au soir.
  • L’option Heures Pleines / Heures Creuses (HP/HC) : propose un prix du kWh variant en fonction de l'heure de la journée. Concrètement, c’est une réduction d'environ 8 % pendant les Heures Creuses et une majoration d'environ 20 % pendant les Heures Pleines. Cette option offre une flexibilité intéressante pour les entreprises capables d'ajuster leur consommation aux périodes tarifaires avantageuses. Comme les boulangeries qui fonctionnent beaucoup durant la nuit. 

Tarifs jaune EDF 

 

L’option de tarif jaune est destinée aux entreprises de taille moyenne avec des puissances comprises entre 36 et 240 kVA.

 

Tarifs vert EDF

 

L’option de tarif verte est destinée pour les entreprises avec une puissance à partir de 250 kVA en haute tension (> 1000 V).

Les entreprises cherchant à optimiser leurs coûts énergétiques tout en contribuant à l'équilibre du réseau électrique peuvent se tourner vers le tarif vert.

 

Le mécanisme du contrat est intuitif : l'entreprise déclenche ses effacements selon des plages horaires prédéfinies (des formats de 13h ou 2h en jours de semaine, de 7h à 20h). En contrepartie, elle bénéficie d'une rémunération articulée en deux parties distinctes.

Le contrat est d'une durée de 1 ou 2 ans.

Depuis le 1 er janvier, pour souscrire aux tarifs jaune et vert, les entreprises doivent souscrire à une offre de marché chez le fournisseur de leur choix. Il n'existe aucune offre standardisée pour ces profils. 

Professionnel : comment lire et comprendre sa facture d'électricité

 

En France, la facture d’électricité d’une entreprise se compose de plusieurs éléments essentiels.

Pour décrypter ce document, examinons les principales composantes qui détaillent votre consommation énergétique.

 

1.      Vos coordonnées 

Sur votre facture, retrouvez vos informations personnelles telles que votre nom, prénom, et l'adresse du lieu de consommation. Le numéro de client et le Point de Livraison (PDL) de 14 chiffres identifient votre compteur.

 

2.     Le détail de l’abonnement

Votre abonnement est détaillé avec l'intitulé de l'offre, la puissance du compteur en kVA, et l'option tarifaire.

 

3.    La consommation en énergie 

La consommation est exprimée en kWh, estimée ou réelle grâce au relevé de compteur. Pour obtenir le total, soustrayez l'index initial à l'index final. Si vous avez l'option heures pleines/heures creuses, cette distinction sera également visible. 

 

4.    Le prix de la fourniture d’électricité 

Le montant total à régler est affiché en TTC, mais vous pouvez retrouver le détail en Hors-Taxe. En 2019, la fourniture de l’électricité correspondait à 35% de la facture d’électricité. 

 

5.    Les tarifs d’acheminement 

Les tarifs d'acheminement, également appelés "TURPE," représentent la part liée au transport de l'électricité. En 2019, ils représentaient en moyenne 32% d’une facture d’électricité.

 

6.    Les diverses taxes et contributions

 

Les aides de l’État dédiées aux entreprises pour faire face à la hausse des prix de l'électricité

 

Dans un contexte marqué par l'augmentation prévue des tarifs de l'électricité en 2024, les professionnels doivent rester attentifs aux nouvelles mesures gouvernementales de soutien. Il existe différents dispositifs d'aides aux entreprises.

Le bouclier tarifaire n’est pas reconduit pour les professionnels en 2024. 

 

Aides pour l’achat d’électricité pour les PME /TPE

 

Les petites et moyennes entreprises bénéficient d'aides pour l'achat d'électricité en 2024, visant à alléger le poids financier de cette dépense cruciale.

Un tarif plafonné à 280 €/MWh

Bruno Le Maire a annoncé le 30 novembre 2023 que les professionnels disposant d'une puissance souscrite inférieure à 36 kVA bénéficieront d’un prix au MWh plafonné à 280 € / MWh.

Pour profiter de cette aide financière, les TPE doivent avoir renouvelé ou souscrit leur contrat avant le 30 juin 2023.

Un amortisseur d’électricité prolongé en 2024

L’amortisseur d'électricité, en vigueur depuis le 1er janvier 2023, voit sa prorogation annoncée jusqu'en 2024. En pratique, si une entreprise a un prix unitaire de la part énergie atteignant 350 euros/MWh (soit 0,35 euros/kWh), l'amortisseur électricité prend en charge environ 20 % de votre facture totale d'électricité.

Les critères d'éligibilité à l’amortisseur d’électricité sont : 

  • Être une TPE ou PME de moins de 250 salariés.
  • Ne pas être éligible à la garantie tarifaire de 280 €/MWh.
  • Avoir signé un contrat avant le 30 juin 2023, toujours en vigueur en 2024.
  • Disposer d'un compteur électrique avec une puissance supérieure à 36 kVA.

 

Aides pour l’achat d’électricité pour les grandes entreprises

 

Dans le contexte des hausses des tarifs réglementés de l'électricité en 2024, les grandes entreprises peuvent bénéficier d’aides financières. L’objectif est d’atténuer l’impact financier des augmentations tarifaires. 

Le guichet d’aide au paiement des factures 

Un guichet d'aide au paiement des factures a été instauré en 2023 et est prolongé en 2024. 

Les critères d’éligibilité au guichet d’aide au paiement des factures sont : 

  • Une augmentation de 50 % du prix de l'énergie pendant la période de demande, comparée à la moyenne payée en 2021. 
  • Les dépenses énergétiques pendant cette période doivent représenter plus de 3 % du chiffre d'affaires de l'année précédente. 

Par exemple, pour une demande d'aide concernant septembre/octobre 2022, les dépenses énergétiques doivent dépasser 3 % du chiffre d'affaires réalisé sur la même période en 2021.

 

Le cautionnement des contrats de fourniture d’électricité

Un fonds de garantie public mis en place depuis mars 2023 offre la possibilité aux entreprises fortement consommatrices d'électricité ou de gaz de solliciter des cautionnements partiellement garantis par l'État.

Les critères d’éligibilité au fonds de garantie public est la souscription d'une garantie liée à un contrat de fourniture d'énergie conclu après le 31 août 2022 et dont le terme peut s'étendre jusqu'au 31 décembre 2024. Cette garantie doit être limitée à trois mois de fourniture, avec un montant n'excédant pas les sommes dues selon les termes du contrat.

En résumé

Face à l'évolution constante des prix de l'électricité pour les entreprises en 2024, il est crucial pour les professionnels, notamment les PME et collectivités, de prendre des mesures proactives.

Comprendre les tarifs réglementés de l'électricité pour les professionnels, tels que le tarif réglementé électricité professionnel et le prix de référence de l'électricité en 2024, devient essentiel pour anticiper l'impact financier.

Pour ceux qui cherchent une solution durable, la transition vers l'autoconsommation avec des panneaux solaires offre non seulement une indépendance énergétique, mais aussi la possibilité de stabiliser les coûts énergétiques à long terme. En investissant dans des installations solaires, les entreprises peuvent non seulement réduire leur dépendance aux fluctuations des prix de l'électricité, mais aussi contribuer à un avenir plus durable.

Afin d'évaluer concrètement les avantages de cette transition vers l'autoconsommation, n'hésitez pas à demander un devis gratuit et sans engagement.

 

Je veux être contacté

  • Votre nom*

  • Votre code postal*

  • Votre email*

  • Votre téléphone*

    +33

Vous avez le droit de vous inscrire gratuitement sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique.

A découvrir également