+10% d'augmentation sur votre facture d'électricité dès février. Agissez dès maintenant sur votre facture.

Évolution du prix de l'électricité en 2023-2024 : tout comprendre

Lena Meric & Apolline Joly

Publié le 19 février 2024

Évolution du prix de l'électricité en 2022

Les tarifs réglementés de l’électricité ont augmenté d'environ 10% en février 2024.

Savez-vous que sur une facture d’électricité annuelle moyenne de 2 000 €, un foyer va voir celle-ci augmenter de 800 € dans 10 ans ? Depuis 2008, l’évolution du prix de l’électricité s’élève à environ 38%. Et à l’avenir, celui-ci va continuer de gonfler à la vitesse de l’éclair.

Qui fixe le prix de l’électricité ? Comment sont calculés les tarifs de l’électricité ? Pourquoi le prix de l’électricité augmente ? Comment éviter la hausse des tarifs de l’électricité ?

 

Augmentation du prix de l'électricité en 2024

Au 1er février 2024, les tarifs de l'électricité augmentent en France dans le cadre de la fin progressive du bouclier tarifaire qui avait été mis en place par le Gouvernement en 2021.

À partir du 1er février, l'augmentation annoncée pour les particuliers est de 8,6 % pour le tarif de base et de 9,8 % pour le tarif « heures pleines-heures creuses ».

Si vous avez souscrit :

  • au Tarif Bleu d'EDF : la hausse est de 9,8%. Cela concerne 20 millions de ménages.
  • à une option dite « effacement jour de pointe » : la hausse est de 10,1%. Cela concerne environ 400 000 abonnés.
  • pour les petites entreprises et abonnés non résidentiels, la hausse est de 5,2 à 8% selon les contrats.

Concrètement, si vous avez souscrit au tarif Bleu d'EDF et payez jusqu'ici 500€/an d'électricité*, cela va augmenter de 49€. (*Moyenne foyer français)

Sur 2 années, c'est déjà près de 100€ de plus.

Et cela sans compter les futures potentielles augmentations.

Vous l'aurez compris, la hausse des prix de l'énergie n'est pas prête de s'arrêter.

Ce n'est pas une bonne nouvelle mais on en a une pour vous.

L'autoconsommation solaire est la solution pour réduire votre dépendance aux fluctuations des prix de l'énergie.

Vous produisez votre électricité, vous la consommez, et donc vous en achetez moins sur le réseau électrique.

Cette augmentation est dû par une réévaluation de la taxe intérieure sur la consommation finale d'électricité (TICFE). Cette taxe passe à 21 € par mégawattheure (MWh).

En 2022 et 2023, la TICFE avait été abaissée à 1 € par MWh pour permettre de contenir les tarifs et de limiter la hausse à 4 % en février 2022, 15 % en février 2023 et 10 % en août 2023.

Augmentation de 20 € par mois au lieu de 180 € par mois sur votre facture d’électricité depuis février 2023

 

Au début de l’année 2022, pour limiter l’impact de la hausse des prix de l’électricité, le gouvernement français a décidé de mettre en place un « bouclier tarifaire de 4% » pour lutter contre la flambée des prix de l’énergie.

Depuis février 2023, ce bouclier tarifaire est renouvelé et va permettre de limiter à 15% la hausse des tarifs du gaz et de l’électricité, a annoncé Elisabeth Borne le 14 septembre 2022.

Le but de ce gel des prix de l’énergie est d’aider les ménages à payer leur facture.

En l’absence de cette régulation, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) proposait une augmentation moyenne de 44,5 % en 2022 pour les ménages et 200% en 2023 hors taxes !

 

Comment le prix de l’électricité peut évoluer de 200% à 15% ?

Pour réduire la hausse du prix de l’électricité, le gouvernement a réalisé un tour de passe-passe :

  • Réduire au minimum la Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité (TICFE). En d’autres termes, cette taxe est passée de 22,50 €/MWh à 1 €/MWh pour les ménages et 50c/MWh pour les professionnels.
  • De plus, le gouvernement a imposé à EDF de vendre davantage de son électricité nucléaire à bas coûts à ses concurrents dans le cadre de l’Arenh (accès régulé à l’électricité nucléaire historique)

L’Accès Régulé à l’Énergie Nucléaire Historique (ARENH) permet aux fournisseurs alternatifs d’énergie d’avoir accès, à prix fixe, à une partie de la production d’électricité nucléaire d’EDF.

 

Quel est l’impact du gel tarifaire sur votre facture d’électricité 2023 ?

Plus concrètement, l’augmentation de 15% TTC du Tarif Réglementé de Vente d’Electricité (TRVE) représente une hausse d’environ 25 € par mois sur la facture des ménages (38 €/an en février 2022 avec un gel tarifaire de 4%). 

« En l’absence du gel des tarifs, la hausse serait de 180€/mois (330 €/an en février 2022) pour un client résidentiel », précise le communiqué de la Commission de régulation de l’énergie.

À la fin de l’année 2023, vous observerez une augmentation d’environ 300 € sur votre facture d’électricité, au lui d’environ 1 260 € grâce au bouclier tarifaire.

 

Faut-il s’attendre à un rattrapage financier en 2023 ?

Le 14 janvier 2022, Bruno Le Maire a assuré au Parisien qu’il n’y aurait « pas de rattrapage sur 2023 conduisant à une nouvelle hausse des tarifs électriques », et que le coût serait supporté par l’État et EDF.

Cependant, comme le précise l’article 181 de la loi de finances pour 2022, il est prévu que les hausses du tarif de vente réglementée intègrent un mécanisme de rattrapage. Ce rattrapage sera lissé sur les différents mois de l’année 2023, et s’ajoutera à la hausse « habituelle » de l’année.

De plus, à la suite de l’élection présidentielle au mois d’avril et le potentiel changement de gouvernement, nous ne sommes pas à l’abris d’un rattrapage.

 

Comment est calculé le prix de l’électricité en France ?

 

Qui définit le prix de l’électricité en France ?

En France, le prix du kWh d’électricité est défini par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Elle fixe elle-même le tarif de l’électricité, de façon indépendante. Cependant, le Gouvernement a le droit de s’opposer à ses décisions dans les 3 mois qui suivent la proposition.

 

Quelle est la méthode de calcul du prix de l’électricité ?

Les tarifs réglementés de vente de l’électricité sont calculés par la CRE à partir d’une logique d’empilement des coûts de l’Arenh. Les coûts pris en compte sont :

  • La production d’électricité
  • Le transport (RTE) et la distribution (ENEDIS) de l’électricité : on parle du TURPE
  • La marge de la commercialisation et la marge du fournisseur

Le prix de l’électricité que paye le consommateur sur sa facture est subjectif et évolue en fonction :

  • Du prix du kWh : il évolue en fonction de l’offre, de la demande et de la disponibilité
  • L’abonnement pour la gestion du contrat
  • Des taxes appliquées par l’État
  • Un tarif d’accès au réseau qui permet d’entretenir les réseaux de transport

 

Comment s’explique l’évolution du prix de l’électricité ?

 

Plusieurs facteurs sont à l’origine de l’évolution du prix de l’électricité :

La reprise économique post-covid a impacté la consommation d'énergie en France

À la suite de l’épidémie de Covid-19 et des nombreux confinements dans toute l’Europe, la reprise économique mondiale a fait grimper les prix des matières premières. 

En effet, cela a entrainé une augmentation des besoins en énergie, et particulièrement en gaz. La loi de l’offre et de la demande s’applique : lorsque la demande devient trop forte et que les fournisseurs ne peuvent pas y répondre, alors ils augmentent leurs prix.

 

L'augmentation du prix du gaz a été répercuté sur le prix de l'électricité

En Europe, le prix de l’électricité est directement lié au prix du gaz naturel car il joue un rôle très important dans la production d’électricité. Outre sa principale utilité liée au chauffage, le gaz joue un rôle important dans la production d’électricité.

En France, en 2019, nous utilisons seulement 6,9% de gaz pour produire de l’électricité. Tandis que dans d’autres pays comme l’Allemagne, ils utilisent davantage de gaz pour produire de l’électricité.

Ces derniers mois, l’approvisionnement en gaz s’est raréfié pour des raisons de maintenance, de géopolitique et de reprise l’activité économique ; ce qui a conduit à une augmentation de son prix. Le prix de l’électricité dépendant des fluctuations du prix du gaz, celui-ci a également augmenté.

 

Le développement des énergies renouvelables modifie le marché

Comme dit précédemment, l’offre et la demande pour les énergies renouvelables augmentent. Cependant, le coût de la production de ces énergies est élevé et impacte les tarifs de l’électricité sur le marché de gros.

Le contexte de la transition énergétique implique d’importants investissements pour développer les énergies renouvelables.

 

La modernisation de la filière nucléaire nécessite des investissements

À la suite des Programmations Pluriannuelles de l’Énergie (PPE), l’État a imposé à EDF la mise en arrêt de la plupart de ses réacteurs nucléaires. De plus, les coûts d’exploitation ne font qu’augmenter.

La mise en arrêt accompagnée de la maintenance des réacteurs nucléaires génère un investissement de 22 milliards d’euros qui impacte directement les tarifs de l’électricité.

L’objectif est d’augmenter la durée de vie des réacteurs de 20 ans ; ce qui couterait au minimum 55 milliards d’euros selon Selectra. Le second objectif est de respecter les normes de sécurité à la suite des catastrophes telles que Fukushima.

 

Les charges d’EDF augmentent régulièrement

EDF doit assurer l’augmentation de ses charges : les coûts d’entretien, de rénovation, de modernisation et de maintenance du parc. Il y a également de lourds investissements en cours pour rénover les centrales nucléaires et les barrages hydrauliques.

Le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité, aussi appelé TURPE, est une taxe qui permet au réseau de transport (RTE) et de distribution (Enedis) d’électricité de se rémunérer. Le montant de cette taxe augmente depuis quelques années et impacte le tarif de l’électricité.

 

Les nouveaux comportements des consommateurs influencent le marché de l'énergie

Bien qu’il y ait une tendance à l’économie d’énergie, la croissance démographique et le développement des véhicules électriques vont clairement impacter les besoins en électricité. Ainsi, le prix de l’électricité vise à augmenter.

Depuis 2008, le tarif réglementé de l’électricité a augmenté de presque 38%. On peut voir que depuis 2019, les hausses sont plus importantes. Cela s’explique par l’évolution du prix de l’électricité deux fois par an : en février et en août.

 

Quelles sont les prévisions de l’évolution du prix de l’électricité d’ici 2040 ?

 

De nombreuses enquêtes ont été réalisées par différents acteurs du marché de l’énergie afin d’essayer de définir une prévision des variations du tarif de l’électricité dans les années à venir. Même si le montant varie d’une source à l’autre, toutes les prévisions tendent vers le même résultat : le prix de l’électricité devrait bel et bien augmenter. L’électricité représentera une charge supplémentaire d’une dizaine d’euros chaque année.

Plusieurs spécialistes estiment que l’augmentation des prix de l’électricité sera en moyenne de 4% à 6% par an. Selon l’organisme « UFC Que choisir ? » (Union Fédérale des Consommateurs), le prix de l’électricité va augmenter de façon exponentielle.

Pour rappel, le tarif bleu, aussi appelé tarif réglementé, est une offre tarifaire proposée par le fournisseur d’électricité EDF et fixée par les pouvoirs publics. Il reste l’abonnement le plus répandu chez les particuliers en France, bien qu’il ne soit pas le plus avantageux.

Selon l’Union Fédérale des Consommateurs, le tarif bleu serait amené à augmenter d’environ 30% tous les 5 ans : soit 106% d’ici à 2040. Si vous souscrivez au tarif bleu, vous êtes susceptible de payer O,47€ par kWh en 2040.

Selon Selectra, la consommation moyenne d’électricité française était de 2 223 kWh par an et par personne en 2020.

AnnéeConsommation annuelle (kWh)Prix du kWh (€)Montant de la facture d’électricité
20202 223 kWh0,1543 €343,01 €
20402 223 kWh0,47 €1 044, 83 €

En seulement 20 ans, le montant de la facture d’électricité moyenne des français est susceptible d’augmenter de 700 €.

 

Comment faire face aux évolutions du prix de l’électricité ?

 

Comment éviter la hausse du prix de l’électricité ? En devenant votre propre producteur d’énergie, verte, propre et locale. L’installation de panneaux solaires, vous permet de transformer l’énergie solaire en électricité. Ainsi, en produisant votre propre électricité de façon gratuite, vous allez pouvoir directement la consommer et devenir beaucoup moins dépendant des prix facturés par votre fournisseur d’électricité.

 

En bref, installer des panneaux solaires en autoconsommation c’est l’association entre l’écologie et l’économie :

  • Consommer de l’électricité locale : elle vient de votre toit, de votre jardin ou de votre pergola 
  • Faire des économies sur votre facture d’électricité, jusqu’à 80%, grâce à l’optimisation et au pilotage de votre installation solaire
  • Être producteur et consommateur d’énergie propre et renouvelable
  • Gagner en indépendance vis-à-vis du réseau
  • Lutter contre les fortes augmentations des prix de l’énergie

A découvrir également