+10% d'augmentation sur votre facture d'électricité dès février. Agissez dès maintenant sur votre facture.

Améliorer le DPE de votre logement grâce au photovoltaïque

Publié le 06 septembre 2022

Améliorer le DPE grâce aux panneaux photovoltaïques

Le DPE, C’est quoi ?

 Le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique est un document qui estime et renseigne sur la performance énergétique d’un logement à partir de sa consommation en énergie et de son taux d’émissions de gaz à effet de serre (CO2). 

Le DPE se mesure en fonction de plusieurs grades allant de « A » à « G » : du plus économique au plus énergivore.

Mis en place par l’ADEME, il a un triple objectif :

  • Lutter contre le changement climatique
  • Fournir un outil d’estimation chiffrée des frais d’énergies en euros par an
  • Apporter de la valeur à votre bien immobilier.

La DPE est obligatoire dans le cadre d’une vente depuis 2006 en France Métropolitaine, ainsi que d’une location depuis 2007.

La consommation calculée tient en compte le chauffage, la production d’eau chaude, la climatisation, la consommation de l’éclairage et des auxiliaires (ventilation, pompe).

Regardez ce contenu en vidéo ici !

Que contient le DPE ?

  • L’étiquette énergie
  • L’étiquette climat
  • Les caractéristiques et descriptif des équipements du logement (chauffage, eau chaude, refroidissement, ventilation, aération)
  • La quantité d’énergie annuelle consommée ou estimée
  • Des conseils & recommandations

Le nouveau DPE, en faveur des installations photovoltaïques

Le DPE fait l’objet d’une réforme, entrée en vigueur le 1er juillet 2021. 

L’objectif étant d’en faire un outil plus fiable, plus lisible, et qui prend mieux en compte les enjeux climatiques et écologiques. Avec le nouveau DPE, l’acquéreur dispose également d’une estimation chiffrée en euros de ses frais d’énergie par an. 

Dans le titre II, chapitre 1, article 4 de l’arrêté du 31 mars 2021 relatif diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments ou parties de bâtiments à usage d’habitation en France métropolitaine NOR : LOGL2033917A, il est précisé :

 « Pour chaque usage de l’énergie précité (chauffage, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires de chauffage, de refroidissement, d’eau chaude sanitaire et de ventilation), la quantité annuelle d’énergie finale est diminuée de la quantité d’énergie électrique photovoltaïque produite par les équipements installés à demeure et autoconsommée pour l’usage considéré »

En gros, si vous voulez vendre votre habitation en fournissant un très bon DPE, installez des panneaux photovoltaïques en autoconsommation. Cette solution permet de réduire la consommation et d’augmenter la performance énergétique à partir des niveaux D, E, F et G.

En plus d’améliorer le PDE, l’installation de panneaux solaires en autoconsommation vous permet de vous rapprocher de la norme RT 2020 qui préconise un bilan énergétique passif : le bâtiment doit produire autant d’énergie qu’il n’en consomme.

 Concrètement, si on équipe une maison de panneaux solaire en autoconsommation on en retire 2 avantages : une amélioration du DPE ainsi qu’une augmentation de la valeur à la revente généralement indexée sur le prix de l’installation.

chat GUIDE GRATUIT : Tout savoir sur l'autoconsommation solaire

L'autoconsommation solaire permet d'améliorer le DPE d'un logement.

On vous explique tout ce qu'il faut savoir sur l'autoconsommation solaire dans un guide complet gratuit et accessible en 1 clic. Lisez-le !

Pourquoi est-il important d’améliorer le DPE de son logement ?

Avoir une mauvaise classe énergétique ça fait quoi ?

On considère qu’un logement ayant une classe énergétique comprise entre G et E est très énergivore. Et pour inciter les propriétaires à prêter attention à leur étiquette énergétique, les logements à classes énergétiques énergivores sont restreints. 

 Par exemple, les propriétaires d’appartements ou de maisons classés F ou G n’ont pas le droit d’augmenter le loyer après un changement de locataire si leur bien se situe dans un secteur tendu. (zone géographique définit qui permet d’indiquer qu’il y a une offre importante sur les logements)

 De plus, à partir du 1 er janvier 2028, les logements ayant une classe énergétiques F ou G seront interdits à la location.

Selon Totalenergies, en France, la moyenne des habitations est de 250 kWh/m²/an, soit une performance énergétique correspondant à la lettre E.

Si vous achetez un bien noté E, vous êtes donc situés dans la moyenne nationale, même si cette notation risque de générer quelques travaux d’optimisation énergétique. 

Les avantages

 Passer à une classe énergie plus économique est intéressant :

  • Cela vous permet de louer ou vendre votre bien à un prix plus élevé 
  • À contrario, si vous achetez ou louer un logement avec un bon DPE, celui-ci sera bien isolé et consommera peu d’énergie 
  • Participer à la lutte contre le changement climatique 
  • Faire des économies d’énergie et donc réduire vos dépenses. 

Comment améliorer le DPE de mon logement ?

Il est dans l’intérêt des propriétaires d’évaluer ou ré-évaluer l’étiquette énergétique de leur bien. Et de faire les travaux nécessaires pour augmenter celle-ci. Comme :

  • Faire des travaux d’isolation des combles, des murs ou des ouvertures
  • Remplacer la chaudière ou changer d’énergie de chauffage
  • Installer des panneaux photovoltaïques
  • Poser une VMC performante,
  • Optimiser le système de chauffage en installant des robinets thermostatiques
  • Calorifuger les tuyaux de circulation d’eau chaude

Des conseils et recommandations vous sont faites sur votre DPE, en fonction des caractéristiques de votre bien immobilier. 

L’importance de la valeur verte sur le prix de vente

Revenons sur le troisième objectif du DPE : « Apporter de la valeur à votre bien immobilier ». La loi Grenelle II impose au vendeur immobilier et au bailleur d’effectuer un DPE sur leur logement et de le publier dans l’annonce de vente. De plus, depuis le 1er janvier 2022, l’estimation de la facture énergétique annuelle du logement (exprimée en euros) doit obligatoirement figurer sur les annonces publiées par les agences immobilières.

 En effet, les maisons avec un DPE compris entre A et B se vendent plus facilement et avec un meilleur prix que les maisons classées F ou G. On parle de la valeur verte d’un bien.

Vous envisagez de vendre votre bien ? L’économie d’énergie étant aujourd’hui le critère de choix des futurs acheteurs, il vous faudra afficher dans votre annonce le résultat de votre DPE pour inciter à l’achat.

L’autoconsommation solaire : un allié pour une bonne DPE

Comment l’autoconsommation améliore-t-elle la classe énergétique de votre logement ?

Favorise le DPE

Comme expliqué précédemment, l’installation de panneaux photovoltaïque améliore votre DPE. Pour rappel, l’autoconsommation solaire c’est le fait de produire et consommer sa propre électricité. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 En effet, l’énergie électrique produite et vendue vient en déduction des dépenses domestiques, dont celle liées à l’énergie. Cela provoque très directement une économie financière dès que l’investissement est remboursé. 

L’installation de panneaux photovoltaïque en autoconsommation est également l’occasion d’isoler votre toiture pour tendre vers le meilleur DPE.

L’installation de panneau solaire augment-ils la valeur d’une maison ?

Le DPE contribue à l’amélioration de la valeur verte de votre bien immobilier. Et la valeur verte s’ajoute à la valeur immobilière (valeur déterminée par tous les autres facteurs : surface, qualité, emplacement…) et contribue à augmenter le prix de vente.

 D’un aspect purement financier, l’installation de panneaux photovoltaïque en autoconsommation a un impact positif sur le DPE et tend à faire augmenter le prix de vente de votre bien immobilier. 

 Attention : en revente totale, ou autoconsommation partielle, la quantité d’énergie produite puis vendu ne compte pas dans le calcul du DPE, puisqu’elle ne sert pas à vous alimenter en électricité ou en chauffage. Pour avoir la meilleure DPE grâce aux panneaux, il faut optimiser son autoconsommation. Pour en savoir plus, nous avons rédiger un article sur le sujet.

Cas concret

Le DPE s’exprime en kWh/m².an.

Mauricette à une installation de :

  1. 3 kWc qui produit 3 600 kWh / an (1 200 kWh / kWc).
  2. On estime un taux d’autoconsommation de 60% soit 2 160 kWh autoconsommé.
  3. Son logement fait 100m² et possède un DPE type E à 250 kWh/m².an.
  4. Si on rapporte la production à la surface, on obtient une valeur type de 21,6 kWh/m².an.
  5. Cette valeur est à retrancher au DPE existant soit à 250-21,6 = 228,4 kWh/m².an : cela permet à Mauricette de passer en catégorie D au lieu de E

Si on refait le même exercice avec un 6 kWc

  • Production annuelle : 7 200 kWh
  • Taux d’autoconsommation : 60% soit 4 320 kWh
  • Surface : 100m²
  • DPE initial : E 250 kWh/m².an
  • Nouveau DPE : (4320/100=43,2) à 250-43,2 = 206,8 kWh/m².an soit catégorie D

Si on refait le même exercice avec 9 kWc

  • Production annuelle : 10 800 kWh
  • Taux d’autoconsommation : 60% soit 6 480 kWh
  • Surface : 100m²
  • DPE initial : E 250 kWh/m².an
  • Nouveau DPE : (6480/100=64,8) à 250-64,8 = 185,2 kWh/m².an soit catégorie D

LES AIDES FINANCIÈRES

Pour favoriser la transition énergétique et optimiser votre budget, des aides financières existent pour les particuliers :

  • Ma prime renov’

Son montant est plafonné à 20 000 € sur une période de 5 ans.

Il peut varier en fonction de :

  • Vos revenus
  • Votre lieu d’habitation
  • Les types de travaux à réaliser

 Pour en bénéficier, il faut :

  • Être propriétaire, occupant ou bailleur
  • Avoir un logement de plus de 15 ans (dans le cas du remplacement d’une chaudière fioul, accompagné d’une demande de dépose de cuve à fioul, le logement doit être âgé d’au moins deux ans)
  • Effectuer les travaux dans la résidence principale
  • Faire appel à un artisan qualifié RGE
  • Aides d’action logement

Son montant peut atteindre la somme de 20 000 €.

 Pour en bénéficier, il faut :

  • Etre salarié d’une entreprise du secteur privé
  • Avoir des revenus inférieurs au plafond définis par Action logement
  • Avoir un logement situé dans une des zones couvertes par l’Aide
  • Éco-prêt à taux zéro

Le montant de l’éco-prêt peut atteindre 30 000 € sur 20 ans

 Bon à savoir : L’article 86 de la loi de finances 2022 introduit la possibilité d’emprunter jusqu’à 50 000€.

 Pour y prétendre, il faut :

  • Réaliser les travaux dans la résidence principale
  • Que le logement ait plus de 2 ans
  • Être propriétaire, occupant, ou bailleur
  • Faire appel à un artisan qualifié RGE
  • TVA à taux réduit

Alors que le taux de TVA s’établit à 20% pour des travaux classiques, il peut être de 5,5 % pour certains travaux de rénovation énergétique.

 Pour en bénéficier, il faut :

  • Que votre maison ou appartement ait plus de 2 ans
  • Qu’il s’agisse de votre résidence principale ou secondaire
  • Être propriétaire occupant ou bailleur, locataire, occupant à titre gratuit, une copropriété ou une société civile immobilière

A découvrir également