Transition énergétique en 2020 : chiffres clés, politique et actions citoyennes

Transition énergétique en 2020 : chiffres clés, politique et actions citoyennes

La transition énergétique est le passage du système actuel de production d’énergie, principalement axé sur des énergies non renouvelables (pétrole, gaz, charbon) à un mix énergétique basé sur des énergies renouvelables. La transition énergétique est un volet important de la transition écologique.

Quelques chiffres :
  • Au niveau mondial, la consommation d’énergie repose à 81,3% sur les énergies fossiles
  • Au niveau mondial, les émissions de CO2 relatives à la combustion d’énergie ont doublé de 1973 à 2017
  • En France, les énergies renouvelables représentent 16,3 % de la consommation d’énergie
  • La répartition des énergies renouvelables en France :

    infographie-transition-énergétique-2017
    Chiffres de l’année 2017, sources : Statistiques gouvernement et Agence internationale de l’énergie

 

Petite histoire de la transition énergétique

Les origines de la transition énergétique remontent à la 1ère révolution industrielle mondiale, à la fin du 18ème siècle. La demande industrielle mondiale est croissante : standardisation des équipements et des produits, électrification progressive des villes et des foyers… Le charbon est alors la ressource majeure pour alimenter une consommation grandissante.

Pourtant, depuis quelques années, le modèle de la révolution énergétique s’efface au profit de celui de la transition énergétique. Pollution de l’air, pollution de l’eau, pollution des sols et réchauffement climatique sont des menaces qui pèsent sur les populations.

Si rien ne change aujourd’hui, nous pourrions observer un nombre croissant de « réfugiés climatiques » : des populations contraintes de se déplacer de leur habitat devenu climatiquement hostile vers un autre.

Transition énergétique et politique

A l’échelle mondiale : Les « COP »

La notion de transition énergétique s’est politisée au fil du temps : aujourd’hui, quand on entend parler de COP21, COP22, COP23, il est question de la transition énergétique à l’échelle des États.

L’ONU s’est dotée en 1992 d’un cadre d’action de lutte contre le réchauffement climatique : la CCNUCC (Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques). Cette convention réunit presque tous les pays du monde qualifiés de « Parties ». Leurs représentants se rassemblent une fois par an depuis 1995 lors des « COP » (Conferences of the Parties) ou « CdP » en français.

A l’échelle française : que dit la loi ?

En 2015, le gouvernement français publie la loi sur la transition énergétique. Les objectifs fixés :

  • Réduire de 30% la consommation d’énergies fossiles entre 2012 et 2030
  • Baisser à 50% la part du nucléaire à l’horizon 2025 et diversifier la production d’électricité
  • 32% d’énergies renouvelables de la consommation finale d’énergie en 2030
  • Diminuer de 50% la consommation énergétique entre 2012 et 2050

Plusieurs domaines d’interventions : rénovation thermique des bâtiments, adaptation des transports, lutte contre le gaspillage et économie circulaire (recycler pour moins produire), production, stockage et usages des énergies…

Le pilotage de la politique liée à la transition énergétique en France est assuré par les PPE (Programmations Pluriannuelles de l’Énergie). Elles assurent le fondement de l’avenir énergétique de la France pour les années à venir.

A l’échelle des citoyens

Les actions individuelles

A titre individuel, plusieurs actions sont possibles pour participer à la transition énergétique : faire des travaux d’isolation, changer de fournisseur d’énergie, installer des panneaux solaires… On constate d’ailleurs que « 67% des Français s’estiment prêts à contribuer individuellement à la transition énergétique«  , selon un sondage Opinion Way et QUALIT-ENR.

Infographie transition énergétique QUALIT ENR Opinion Way 2019

Des initiatives citoyennes

A titre collectif, des initiatives émergent. C’est le cas des centrales villageoises  : des citoyens, entreprises et collectivités se rassemblent pour équiper les toits d’une ville de panneaux solaires et développer une énergie locale, verte et collaborative.

Globalement, la transition énergétique repose sur des pincipes simples :

  • Être efficaces : améliorer la performance énergétique de nos bâtiments et nos appareils électriques. Trouver le même niveau de confort tout en consommant moins ;
  • Etre sobres : consommer quand c’est nécessaire et de la manière la plus raisonnable ;
  • Être durables : favoriser le développement des énergies renouvelables et contribuer au mix énergétiqueà long terme.

transition énergétique

Transition énergétique : une 3ème révolution industrielle ?

La fusion des nouvelles technologies et des énergies renouvelables peut-elle créer une puissante dynamique de « troisième révolution industrielle » ? C’est la théorie de Jérémy Rifkin, essayiste américain, dans son ouvrage « La troisième révolution industrielle ». Imaginez un monde où des centaines de millions de personnes produisent leur propre énergie verte à domicile, au bureau, à l’usine et la partagent sur un « Internet de l’énergie »…

Alors, prêt(e) pour la révolution ? 💪

Je fais ma transition énergétique

Date

7 février 2020

Category

Éléctricité