BFM Business, Radio France, Le Progrès, Le Figaro TV, Les Echos parlent de Monabee !

Alimenter mon chauffe-eau grâce à mon surplus photovoltaïque

Lena Meric & Mathieu Bail

Publié le 10 avril 2024

Surplus photovoltaïque vers chauffe-eau

Le principe de l’autoconsommation réside dans le fait de consommer un maximum l’énergie qui est produite localement. Sur votre toit ou votre jardin par exemple. Une bonne partie de l’énergie produite n’est donc pas consommé, lorsque vous êtes absent, ou que vous ne faites pas fonctionner d’appareils par exemple. On parle d’excèdent de production, ou surplus photovoltaïque. Comment transmettre son surplus photovoltaïque vers son chauffe-eau ? 🤔

Découvrez un cas concret avec des calculs afin de choisir la solution la plus économique et adaptée pour alimenter votre chauffe-eau grâce à votre surplus photovoltaïque. 🔢 ☀️

chat GUIDE GRATUIT : Tout savoir sur l'autoconsommation solaire

➡️ Les différentes systèmes et équipements

➡️ Le pilotage des équipements

➡️ Les aides et démarches administratives

➡️ Conseils pour augmenter son taux d'autoconsommation

On vous explique tout ce qu'il faut savoir sur l'autoconsommation solaire dans un guide gratuit et accessible en 1 clic !

 

Le cas concret :

 

Prenons l’exemple d’une maison de 4 personnes à Marseille, avec une installation photovoltaïque de 3kWc sur son toit. La maison et ses habitants consomment environ 10 000 kWh par an d’électricité. ⚡

Nous voulons savoir quelle est la meilleure solution pour utiliser son surplus photovoltaïque vers son chauffe-eau.

 

1. Alimenter mon chauffe-eau sans panneau solaire

 

Selon ENGIE, un chauffe-eau consomme en moyenne 800 kWh par personne et par an.

Prenons le tarif de base EDF établit à 0,1740 € le kWh :

800 kWh x 0,1740 = environ 140€ par an par personne pour la consommation du chauffe-eau.

Dans notre exemple, 4 personnes vivent dans la maison :

140€ x 4 personnes = 560€ de consommation de chauffe-eau par an pour la totalité des habitants de la maison.

 

➡️ Sans l’installation de panneau solaire, soit en achetant la totalité de l’électricité sur le réseau, les habitants de la maison payent 560€ par an pour le chauffe-eau. 💶

 

2. Alimenter mon chauffe-eau avec des panneaux solaires, mais sans système de pilotage

 

Un système de pilotage permet de contrôler de déclencher automatiquement le démarrage et l’arrêt de vos appareils à distance. Relié à une installation photovoltaïque, il permet de déclencher vos appareils à distance lorsque vos panneaux produisent de l’électricité.

On estime que sans pilotage, on atteint en moyenne 40% d’autoconsommation. C’est la valeur que l’on va prendre pour notre exemple.

 

Dans un premier temps, on calcule la production totale annuelle de l’installation photovoltaïque : 3kWc (puissance de l’installation) x 1300 kWh (ensoleillement moyen à Marseille) = 4500 kWh

On multiplie ensuite la production totale annuelle par le taux d’autoconsommation : 4500 kWh x 0,4 (taux d’autoconsommation) = 1800 kWh. Ce qui nous donne l’énergie autoconsommé dans la maison : 1800 kWh

 

Rappelons que nous sommes dans une maison de 4 personnes. La consommation du chauffe-eau s’élève donc à 3200 kWh (800 kWh x4) à l’année. Nous cherchons maintenant à savoir combien de % d’autoconsommation permet d’alimenter le chauffe-eau :

1800 kWh (énergie autoconsommée au total) / 3200 kWh (consommation du chauffe-eau) = 56%. Ainsi, 56% de l’alimentation du chauffe-eau se fait grâce à l’autoconsommation.

 

Niveau financier : que signifie ce chiffre ?

On a vu tout à l’heure qu’en achetant de l’électricité uniquement sur le réseau, la consommation du chauffe-eau pour 4 personnes coûte 560€. On veut donc calculer combien nous coute la consommation du chauffe-eau avec 40% d’autoconsommation :

3200 kWh (consommation du chauffe-eau) – 1800 kWh (énergie autoconsommée au total) = 1400 kWh

1400 kWh : c’est la consommation du chauffe-eau qui n’est pas autoconsommé ; il faut donc acheter sur le réseau : 1400 kWh x 0 ,1740 € (tarif de base EDF) = 243,6€.

 

➡️ Sans le pilotage de votre chauffe-eau et avec un taux d’autoconsommation de 40%, vous payez 243,6 € pour sa consommation, au lieu de 560€. Soit un bénéfice de 316,4€ par an. 💶

 

3. Piloter mon chauffe-eau pour valoriser mon surplus

 

On estime qu’avec le pilotage, on atteint en moyenne 70% d’autoconsommation.

Nous savons grâce à nos précédents calculs que la production totale annuelle de l’installation photovoltaïque est de 4500 kWc. On multiplie ensuite la production totale annuelle par le taux d’autoconsommation : 4500 kWh x 0,7 (taux d’autoconsommation) = 3150 kWh. Ce qui nous donne l’énergie autoconsommé dans la maison : 3150 kWh.

 

Rappelons que nous sommes dans une maison de 4 personnes. La consommation du chauffe-eau s’élève donc à 3200 kWh (800 kWh x4) à l’année. Nous cherchons maintenant à savoir combien de % d’autoconsommation permet d’alimenter le chauffe-eau :

3150 kWh (énergie autoconsommée au total) / 3200 kWh (consommation du chauffe-eau) = 98%. Ainsi, 98% de l’alimentation du chauffe-eau se fait grâce à l’autoconsommation.

 

Niveau financier : que signifie ce chiffre ?

On a vu tout à l’heure qu’en achetant de l’électricité uniquement sur le réseau, la consommation du chauffe-eau pour 4 personnes coûte 560€. On veut donc calculer combien nous coute la consommation du chauffe-eau avec 70% d’autoconsommation :

3200 (consommation du chauffe-eau) – 3150 (énergie autoconsommée au total) = 50 kWh

50 kWh : c’est la consommation du chauffe-eau qui n’est pas autoconsommé ; il faut donc acheter sur le réseau : 50 kWh x 0 ,1740 € (tarif de base EDF) = 8,70€.

 

➡️ En optant pour le pilotage de votre chauffe-eau, vous payez 8,70€ pour sa consommation, au lieu de 560€. Soit un bénéfice de 551,3€ par an. 💶

 

4. Revendre son surplus, sans piloter son chauffe-eau

 

Reprenons notre exemple du dessus : en utilisant l’énergie produite par l’installation photovoltaïque sans pilotage, le taux d’autoconsommation est d’environ 40%. Ainsi, l’installation photovoltaïque de la maison produit 4500 kWh, et ils autoconsomment 1800 kWh.

Dans cet exemple, ils ont opté pour la revente de leur surplus. Étant donné qu’il y a 40% d’autoconsommation, 60% de l’énergie produite n’est pas consommé. Ainsi nous allons calculer de combien est ce surplus : 4500 kWh (énergie produite à l’année) x 0,6 (surplus) = 2700 kWh.

 

➡️ En optant pour le pilotage est la revente, la famille doit réinjecter 2700 kWh de surplus sur le réseau, ce qui leur fait 270€ de revenus (2700 kWh x 0,10 centimes) 💶

⚠️ ATTENTION : cependant, il est utile de rappeler qu’en choisissant cette option, l’énergie produite par les panneaux n’alimente pas la totalité de l’énergie dont nécessite le chauffe-eau. Il faudra donc acheter sur le réseau.

 

 

5. Revendre son surplus et piloter son chauffe-eau

 

Reprenons notre exemple du dessus : en pilotant les appareils énergivores, le taux d’autoconsommation atteint 70%. Ainsi, l’installation photovoltaïque de la maison produit 4500 kWh, et grâce au pilotage, ils autoconsomment 3150 kWh.

Dans cet exemple, ils ont opté pour la revente de leur surplus. Étant donné qu’il y a 70% d’autoconsommation, 30% de l’énergie produite n’est pas consommé. Ainsi nous allons calculer de combien est ce surplus : 4500 kWh (énergie produite à l’année) x 0,3 (surplus) = 1350 kWh.

 

➡️ En optant pour le pilotage est la revente, la famille doit réinjecter 1350 kWh de surplus sur le réseau, ce qui leur fait 135€ de revenus (1350 kWh x 0,10 centimes) 💶

 

6. Utiliser le stockage virtuel ou physique pour envoyer son surplus photovoltaïque vers le chauffe-eau

 

Il est très compliqué de valoriser le stockage : cela dépend de plusieurs paramètres comme la puissance des batteries, l’usage que vous en faites, ce que vous rechargez en priorité, et biens d’autres. Comme précisé au-dessus, en optant pour le stockage virtuel et tous ses avantages, vous ne pouvez pas bénéficier de la prime à l’autoconsommation. Il est donc difficile de calculer la rentabilité car cela est très subjectif et dépend de nombreux facteurs.

➡️ Si cette solution vous intéresse et que vous souhaitez calculer la rentabilité de cette solution, n’hésitez pas à demander un rendez-vous avec un de nos conseillers. Le devis est adapté à vos besoins, sur-mesure et gratuit !

 

Comment réduire son surplus ?

 

Pour réduire votre surplus et ainsi optimiser la production de votre installation photovoltaïque, nous vous donnons quelques conseils :

 

 

 

Piloter ses équipements pour optimiser son autoconsommation est primordial. On vous en parle dans notre article : Nos conseils pour optimiser l'autoconsommation de ses panneaux solaires.

✉ Envie d'une étude gratuite ? Prenez contact avec nos experts !

Je veux être contacté

  • Votre nom*

  • Votre code postal*

  • Votre email*

  • Votre téléphone*

    +33

Vous avez le droit de vous inscrire gratuitement sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique.

A découvrir également